vendredi 31 janvier 2014

Nouvelle chimiothérapie

Mercredi 08 janvier 2014: La nouvelle chimiothérapie a commencé, ce jour-là. 

Le traitement n°01 utilisera un médicament qui s'appelle le MYLOTARG, ce médicament a été interdit en 2010 aux États-Unis et aux Japon. La France le réutilise à nouveau pour les patients ayant rechuté au bout de 7 mois de leur première rémission complète. Mon équipe médicale avait prévue 3 injections tous les 3 jours pendant 1 semaine, mais il s'avère que mon corps a fait une allergie, j'ai reçu 2 injections sur 3.

Le traitement n°02 utilisera un médicament qui s'appelle l'ARACYTINE. C'est un médicament que je connaissais car je l'avais reçu l'année dernière pendant mes 4 mois de cure. Cette fois-ci, mon équipe médicale avait prévue 2 injections par jour tous les 2 jours pendant 1 semaine.

Mon aplasie a commencé le 20 janvier 2014. Par prévention, mon équipe médicale m'avait prescrit un antibiotique TIENAM pour la fièvre, un anti-hemetique PRIMPERAN pour les nausées, un comprimé FLAGYL pour les douleurs intestinales.

Mes symptômes :
- Très grande fatigue
- Fièvre 39-40°
- Vomissement

mardi 7 janvier 2014

Rechute au bout de 11 mois de rémission complète

Lundi 06 janvier 2014:
Je suis de retour à l'hôpital pour une éventuelle rechute. Nouveau traitement, nouvelle molécule, nouveau protocole.

Aujourd'hui, ils ont trouvés 0,09% de cellules leucemiques dans mon sang (le seuil doit être au maximum de 0,08%). L'état d'urgence a été déclaré, hospitalisation en chambre stérile pendant 1 mois.

Le Service d'Hématologie m'a demandé de faire mon entrée pour 14h-15h30, je suis donc arrivée pour 16h30. Après avoir effectué mon admission et ma radio du thorax, je me suis rendue dans ma chambre afin qu'on puisse me poser une perfusion et effectuer une prise de sang.

Ça a été très difficile pour elles, j'avais une infirmière à chaque bras, mais aucunes veines. Une 3ème infirmière a réussi à me piquer sur une veine du poignée à 19h00.

Mon époux est venu me rejoindre.

A minuit, je n'avais plus le droit de manger et de boire suite à la pose du KT prévue dans la journée du 07 janvier 2014.